Rechercher
  • oldblacks33

Sortie à Toulon


Une fois n’est pas coutume, pas de match sans compte de rendu … en l’absence de notre Touch national je vais essayer, tenter de relever le défi en me prêtant au jeu de ligne, verbes, mots ou jeu de mots afin de relater au mieux ce périple à 200% dans nos valeurs…..

Le rendez-vous était donné 5H45 au café chez Campet pour Knacki (ou gnacki) dit « l’animal » et moi-même juste avant d’aller chauffer la braise (aidé par notre pied de vignes Minimoys) et notre 4H du jour « Entrecôtes » à, 7h pétante pour démarrer notre voyage et je dirai même que c’est une départ « Entrepôtes »…

Les troupes arrivent au compte-gouttes partager le casse-croûte du jour , les collectes de victuailles se précisent ou plutôt s’amoncellent sur le parking, du sucré, du salé, du solide , du liquide voir du solide qui vient liquide….

« Paix à ton âme toi le Brie, solide comme un Roc au départ, mais qui n’a pas résisté aux charges OB, tout ça pour te barrer en courant aussitôt ouvert sur une aire d’autoroute de la région toulousaine…

Revenons à nos moutons, nous ne sommes pas encore dans le bus…

La braise chauffe, les premiers ¾ de rouges laissent filer leur célèbre son d’ouverture,

« Un peu frais » diront certains…

« C’est un peu tôt ?????» glisseront d’autres tant pis pas de Bœuf sans rouge…

Casse-croûte terminé nous débarrassons et nous préparons au départ.

Les participants sont ou plutôt voici la liste des joueurs retenus par le STAFF très technique pour ce déplacement périlleux en terre Varoise où l’on entend déjà un léger « Pilou, pilou, pilou… »

Chers téléspectateurs, journalistes, présentateurs de télévision, voici la liste des joueurs retenus par notre sélectionneur pour la confrontation de ce dimanche 5 juin 2016 entre les Old Blacks de Cénac en Gironde et les Hippo’Crampes du Brusc dans le Var.

Je précise que cette liste sera dans l’ordre alphabétique, le voyage en bus permettra au STAFF de peaufiner, préparer aux petits oignons ce XV de départ, ou plutôt de voir émerger quelques tempéraments voir des signes de guerriers naissant au sein de cette troupe.

Donc les voilà ces gars-là :

- Granule ou plus récemment lors d’un pèlerinage Italien Frozen

- Olivier pas du surnom une PCRTTTT s’impose

- P’tit Lolo ou plus récemment Arturo Brachetti

- Jean alias Jésus dont s’était encore l’anniversaire ce week-end

- Romain alias le Groin

- Christophe alias Forest dernièrement devenu Vincent PasClair - Benoit alias Bud

- Thierry alias Beck

- Frederic alias Dudule

- Frederic bis alias Cruffot

- Kevin alias Que vin … (non trop facile là la PCRTTTTT doit statuer)

- Etienne alias Elmut

- Jean-Pierre alias JP et tout récemment Jean-Pierre Carter

- Gilles alias Moun

- Jérôme alias Knacki et dernièrement baptisé l’Animaaaaaal

- Christophe alias Zizou

- Vincent alias le Doc ou DR ClubHouse

- Nicolas alias la Crampe, Nicorette mais on doit faire mieux en PCRTTTTT

- Michel alias Mimi, Mitchoux ou plus récemment Franklyn

- Arnaud alias Campet notre local de l’étape revenant aux sources 30 ans plus tard…

- Frederic 3 alias Albator

- Christian alias le Poulpe et dernièrement renommé Zanzibar

- Stéphane alias Super Nanny

- Dominique alias Chipiron

- William alias le Tôllier mais là aussi la PCRTTTT doit tenir un conciliabule pour valider

- Stéphane 4 frère de notre Scipion à qui là aussi il faudra s’en remettre à la PCRTTTT pour lui trouver un surnom qui lui aille comme un gant ou plutôt comme chaussure à son pied …. (Enfin bon je me comprends….)

Le tableau des participants à l’aventure étant dressé il est temps de charger les vivres dans le bus, de prendre de quoi faire 4h dans le bus, de préférence du liquide….

De faire une belle photo de départ (Merci Granule cette photo est top de chez top !!!!) et enfin de charger ce beau troupeau d’andouilles dans le bus pour 3 jours de folie, perfectibles mais néanmoins inoubliables…..

Le moteur tourne, le bus démarre…A oui j’allais oublier notre chauffeur…

Croisement entre Garcimore, Sébastien Patoche, le Sergent Garcia et le tout avec un léger accent de Castelnaudary, qui nous gratifiera de quelques chansons et blagounettes drôles ou pas, ça restera un chauffeur atypique qui ne plaira pas à tout le monde mais bon je ne balancerai pas car ce qui se passe dans le bus reste dans le bus « t’es pas d’accord Doc…..oups »

8H17 DépartOuh lala, ça s’afolle, les premiers fûts de 5l laissent échapper leurs arômes ou plutôt leur mousse…

Les premiers demis sont servis, 25 au total quand Bud notre serveur du jour nous indique que le premier fût est vide…..il est 8H42….

Qu’à cela ne tienne, il y a bien quelque chose dont les OB ne manque pas c’est de ressources….

La mousse du deuxième fût fait rapidement son apparition jusqu’au suivant, puis celui d’après et encore d’après… tout cela pour nous amener à 10H16 et surtout 25l de bières en moins

10H16 Pause pipi, café, clopes, chiottes bien méritée, tout le monde se rapproche progressivement de la machine à café, des WC quand un ballon fit sa 1ère apparition sur le parking laissant place à quelques passes et jeux de pieds.

11H Nous repartons sur les mêmes base qui ont fait notre force depuis 7h du matin, donc encore quelques bières défilent jusqu’à ce qu’un « Idiot ou Génie »propose un Ricard !!!!!Il est 11H32 et comme tout le monde le sait, à moins le quart c’est l’heure du Ricard……….

11H45 soit treize minutes plus tard, notre Chef Adjudant Cruffot qui avait pris les choses en mains (tu m’étonnes !!!), verres, bouteille de jaune, glaçons était plus qu’en place avec une certaine maîtrise de ce breuvage…..12H47 Problème, l’élixir manqua, Mitchoux vient à la rescousse :

« J’en ai une ….mais dans la soute…. » Pas de problème notre pilote actionna d’un coup d’un seul la pédale du milieu pour s’arrêter sur la bande d’arrêt d’urgence !!!!!!!!Et ça à 300m à peine de notre sortie d’autoroute :

« Quel con !!!!!! »

Nous sortons donc de l’autoroute direction « Etang de Thau » où nous attendent les beaux-parents d’Albator qui nous a commandé 2H auparavant 10 douzaines d’huître, vu que c’était sur la route !!!Heureusement que personne n’ait proposé de Cassoulet à Toulouse !!!

Nous profiterons de cette halte pour manger bien mais aussi refaire le plein de Ricard à la superette la plus proche.

Le grand déballage intervient donc à moins de 10 m d’un point d’eau où nous prenons nos quartier, table, barnum et bien sûr de quoi boire et manger parce que l’entrecôte de 7H est déjà loin et ce ne sont pas les mètres de saucisson, les 2 à 3 kilos de caouettes ni même mes 1396 olives vertes (oui je les ai comptées !!!) qui nous ont calé !!!!!!

Bref, nous sommes bien installé à boire, à manger, boire, manger mais surtout boire car le soleil est là et il faut surtout s’hydrater.

Nous plion bagages et reprenons notre route pour la Rade

La digestion se fait présente dans le bus, laissant entrevoir un hiver rigoureux vu le nombre de stères de bois coupées……

Un bon groupe de résistants, stoïques continue leur pèlerinage débuté très tôt, voire très très tôt ce matin-là remettant après ravitaillement la bière bien fraîche au centre des débats tout en faisant quelques parties de cartes…

C’est à ce moment-là que les piles de ma montres ont lâché, nous arrivons donc à l’hôtel approximativement entre 18h et 19h je crois, juste le temps de prendre nos chambres, établir les binômes, seul Que vin fera le duo avec le garde-manger.

Le casse-croûte du soir se prépare, mais avant cela nous procédons à la remise officielle de nos nouveaux polos noirs Old Blacks avec une belle grappe argentée sponsorisés en partie par notre partenaire SPIE

Tout le monde est équipé, il est temps de faire 4H et de boire l’apéro car ça doit faire au moins 30 minutes que nous n’avons rien bu….

Direction plage du Morillon pour établir notre campement pour le repas du soir, après quelques kilomètres de marche nous arrivons enfin….

Seuls 2 manquent à l’appel, pause clopes, le Poulpe et Que vin mais grâce à notre GPS local, Campet les ramena auprès de nous.

Mêmes joueurs jouent encore, pâté, saucissons, chips, caouettes, chorizo, boudin, grattons, fromage et un peu de vert aussi, tomates, carottes, melons, pastèques…..

Quelques courageux s’empresseront de se baigner, seul notre Jésus, calme, serein se mit en quête de rééditer l’histoire et essaya à nouveau de séparer la mer en deux grâce à sa poutre apparente mais …….rien, il en ressortira donc les fesses à l’air un peu plus loin.

Et soudain arrive, Magalie de Piau Engaly, pour son enterrement de vie de jeune fille, nous questionne, et vous êtes d’où, vous faites quoi ? Vous venez pourquoi ? Et blablabla et blablabla…quelqu’un lui dit qu’on a 8h de bus, 900kms et autant de litres d’alcool dans le sang……….

Après explication de notre venue, celle-ci nous dit : « On est de Toulon !!! » et nous lance un défi après avoir réalisé un Pilou-Pilou ou une parodie du genre…..

Eh Petite, nous on est les Old Blacks (version vieux de l’officiel … mais chut !!!!) alors un Haka, le célèbre « Kamaté » mené par moi-même gronde sur la plage (faudra sérieusement s’entrainer la prochaine fois les copains sur la chorégraphie, il y a du boulot !!!!)

Bon je dois faire une pause dans mon compte rendu, Steph m’indique qu’en tant que Tony Mitchelli du moment, j’ai du ménage, le rotofil à passer et bien d’autres tâches à accomplir, je reviens pour la suite les copains…..

20H45 Me revoilà

Où en étais-je, ah oui, le repas terminé nous repartons donc nous préparer pour notre sortie d’avant match, moment de revêtir notre belle chemise blanche….

Nous marchons, marchons, marchons, marchons et enfin tombons sur un bar où les bières tombent les unes après les autres jusqu’à la fermeture en ayant au passage gratifié la clientèle de quelques-unes de nos plus belles comptines paillardes et mélodies du Sud-Ouest…

Il est temps d’aller se coucher car il y a match demain enfin tout à l’heure….

9H La troupe est au RDV, vêtue de son beau polo, les yeux sont fatigués, les voix enraillés mais la bonne humeur est présente

9H30 Top départ direction Six-Fours pour rencontrer les Hippo’Crampes adversaires du jour. 9H45 Annonce du XV de départ :

-1ère ligne : Campet/Bud/Zizou

-2ème ligne : Mimi/Le Poulpe

-3ème ligne : Knacki/Cruffot/Scipionbis

-½ de mêlée : P’tit Lolo

-½ d’ouverture : Dudule

-¾ centres : Moun/Elmut

-¾ ailes : Beck/Olivier

-Arrières : Doc

Le capitanat du jour revenant à notre Président, Organisateur et local de l’étape : Campet

Les remplaçants du jour seront donc JP, Que vin, Forest, Super Nanny et Nicolas le tout supervisé par les blessés du moment Albator, Chipiron, Granule, Jésus, William et le Groin. 10H15 Six-Fours, terminus du bus pour la rencontre, nous foulons la pelouse locale

« Un peu plus d’herbe qu’à la Cénac » dirons certains

« C’est quoi ce terrain avec ce mur grillagé tout autour ? C’est un terrain de MMA…. ? »

« Tiens ils n’ont pas de taupes eux…. »

10H25 Nous rentrons dans les vestiaires, rejoints par Scipionbis arrivé la veille

Tout le monde se prépare dans le calme, motivation ou fatigue, j’ai du mal à percevoir mais on est bien là pour en découdre, favorablement je l’espère…..

10H45 Place à l’échauffement, ou plutôt au décrassage nécessaire, après une journée et une nuit à boire et manger.

J’installe quelques plots pour un réveil musculaire le temps que l’équipe effectue quelques longueurs de terrain.

Quelques mouvements de passes, on échauffe bien le bas du corps puis le haut suivi d’une mise en place rapide….mais ça ne va pas être facile

Le coup d’envoi est proche, je donne mes dernières consignes du moins j’essaie mais non je n’y arriverai pas Capitaine le fera, car pris par la frustration, la tristesse de ne pas être avec vous sur le pré comme les autres blessés me fait échapper quelques larmes (je préfère l’auto-flagellation avant que de me faire chambrer !!!)

11H15 Le moment tant attendu arrive, le coup d’envoi….

Nous sommes bien en place, quelque peu maladroit sur nos passes, des dégagements approximatifs au pied, mais le sérieux est bien là malgré un samedi chargé.

Nos hottes nous ayant annoncé 3 mi-temps de 20 minutes, les changements seront régulier afin d’en préserver le plus grand nombre.

Nos adversaires sont solides, bons défenseurs, bons gratteurs et surtout bien en place sur nos touches ce qui nous privent d’un maximum de ballons.

Nous avons tenté beaucoup, mais ce sont bien nos adversaires qui ouvrent le score, fin de 1ère mi-temps 1-0

2ème mi-temps, nos remplaçants entrent en jeu, pas de changement de rythme on insiste toujours mais sans passer, nos passent toujours aussi approximatives, notre jeu au pied défaillant, nos touches aussi, il ne nous reste que le courage, la force mentale qui nous est chère pour faire tomber tout ce qui passe, je ne parlerai que peu de notre « cagoulin » même s’il n’a pas été attribué officiellement, notre Adjudant Cruffot qui sur un départ en 8 dans nos 22 dévisse admirablement son coup de pied de dégagement qui retombe dans les bras du centre adverse à 10M de notre ligne, heureusement notre défense tient bon et cette action n’aura aucune incidence.

3ème mi-temps jeu toujours aussi équilibré, ça peu craquer à tout moment, sauf que éclat de génie du 10 adverse, feinte intérieur et essai 40 m plus loin, ah oui j’ai oublié d’en parler de celui-là, nos hôtes en légère carence de ¾ n’ont rien trouvé de mieux que de récupérer le 9 des Crabos Toulonnais Champions de France cette année et de nous rassurer en nous avouant que le 10 devait être aussi là !!!! « Oh peuchère !!!! Fatche de con dit oh Bouzigues »

Le score en restera là, 2-0 mérité, certes le petit jeune les auras bien aidé mais notre prestation restera plus qu’admirable compte tenu de ce qu’on s’est mis dans le cornet la veille donc le coach du jour ne dira qu’un seul mot les gars :

« Je l’aurai un jour, je l’aurai !!!! » à non pas ça, ça n’a rien à voir

« Tout donner, tout donner ne rien regretter, la victoire n’en sera que plus belle et la défaite honorable »

« Vous les OB présents sur le pré pouvez être fiers de vous, car moi je le suis…. »

13H20 Arrivée à Six-Fours Beach pour le casse-croûte et attaquer là où nous serons imbougeables, les 4-5-6-7ème mi-temps.

Le protocole fera la traditionnelle remise des trophées et autres présents de l’occasion avant de passer à l’apéro et l’Aïoli locale.

Le cadre est magnifique, nous mangeons face à une mer bleue verte, il fait beau, chaud et il fait soif….

Certains iront se baigner, se reposer, siester….pour d’autres la seule eau qu’ils verront sera celle du Ricard et la seule chose verte qui en sortira, sortira d’une bouteille de GET27, d’ailleurs un grand merci à ces poètes, penseurs, intellectuel de l’apéro qui te font un grand sourire pour te remplir le verre…..j’adore

Victoire des OB à l’apéro par KO

18H15 Départ pour la navette, petit bateau (batCUB) qui en 20 minutes nous ramène à Mayol pour assister à RCT-UBB où la seule chose à retenir est :

« MERCI BERNIE »

23H40 Nous sortons enfin du Stade après remerciements blablabla blablabla et feu d’artifice monstrueusement long, galactique, interplanétaire……

0H00 On a FAIM…. Direction le KEBAB le plus proche accompagné de SERGIO, MANU et DJALAL nos « Géo » du jour, une petite dizaine ira direct au bar escortés par d’autres Hippo’Crampes (désolé je n’ai pas leur prénoms)

Après une bonne trentaine de kebabs et de bières avalés nous rejoignions le reste de la troupe ……au bar bien sûr pour vider son stock de GET27, ainsi que quelques hectolitres de bière.

3H00 A peu près, fin de la nuit pour les OB, on est dimanche et on ne peut pas dire que Toulon ça bouge des masses….

7H30 Petit déjeuner avant départ du bus 8H pétante

10H30 Je me réveille, le bus est endormi, il ne flotte dans l’air qu’une légère odeur qui me titille les naseaux …..

12H30 Pause repas sur l’autoroute, on s’installe à nouveau, table, barnum….sucré, salé, liquide, solide et notre fameux brie solide comme un roc mais qui la fait beaucoup moins le malin …..

Les ventres se remplissent et les glacières se vident à peine

« On aurait dû partir 5 jours » diront certains

« Cool on a le repas de credi » diront d’autres

14H/17H45 2ème et dernière partie de voyage, c’est calme, ça sieste, ça joue aux cartes alors qu’approche la rocade bordelaise et ses bouchons.

18H Cénac terminus, grand rangement et déballage avant de libérer les troupes….

Un grand merci à tous pour ce séjour inoubliable en votre compagnie…..

Merci à notre Président et Organisateur de tout cela, Mr Campet

Merci à notre sponsor, SPIE

Merci aux acteurs de l’ombre, ceux qui préparent, organisent nos repas, source financière de notre sortie

Merci à la PCRT et la PCRTTTTTTTTTTT

Une grosse pensée aussi à tous nos absents du week-end OhmyGod, Scipion, Bank, Feintatouille, Playboy, Mister6Tmatic, GIJOE, Jérôme(2), Gallois, Pipo, l’Abbé, Richard, Centurion, Guillaume, Touch …je suis sûr d’en oublier, pardon, mais on a pensé à vous , car « OB un jour, OB toujours »

J’arrête, ça fait long là, je serai curieux de savoir qui a été jusqu’au bout de la lecture car ce qui est sûr, c’est moins prenant que les écrits de notre Touch, mais ça, ça vient du cœur les copains……..

Allez la bise, à credi, Le Groin


0 vue